Share on Facebook

Actions

Infos

Texte d'Information
1 > Tuto réussir à rire quand on n'a pas envie. 2 Fichier 41
2 > Effectuer le ''bottle flip challenge'' (lancer une petite bouteille d'eau en l'air et la faire retomber droite sur la table) jusqu'à y parvenir. 1 Fichier 41
3 > Passer l'aspirateur / le balai en faisant la rock star. 2 Fichier 41
4 > Étudier une carte et tenter de compter les kilomètres avec ses doigts. 0 Fichier 41
5 > Se faire un masque de beauté tout en regardant des vidéos de TaïChi, Qi Gong, exercice de respiration et en effectuant les mouvements. 0 Fichier 41
6 > Tenter de faire de la musique en effleurant les bords de verres d'eau. 1 Fichier 41
7 > Danser avec son reflet devant le miroir (comme si danse à deux). 3 Fichier 41
8 > Se mettre à la fenêtre et regarder au travers, l'air mélancolique. 0 Fichier 41
9 > Partager une recette de cuisine à base de surgelés ou boîtes de conserves) (Tuto). 0 Fichier 41
10 > Faire des dessins sur la peau de fruits (banane, pomme) et être fier du résultat. 0 Fichier 41
11 > Se préparer un cocktail et partager la recette. 0 Fichier 41
12 > Fabriquer une « œuvre » en direct (en accéléré si vous voulez 1 Fichier 41

Répliques Liste alphabétique

A _
A qui veux tu que je raconte mes cauchemars privés, sinon à toi ? (Beckett) 2 Fichier 41
Ainsi, Messieurs et Mesdames, quoique tous vos conseils soient les meilleurs du monde, vous trouverez bon, s’il vous plaît, que je n’en suive aucun. (Molière) 1 Fichier 41
Allons, marchons avec joie.... vers la liberté, et non vers le bannissement! (Shakespeare) 2 Fichier 41
Après tout, je n'ai pas tellement de façons de prouver que je suis libre. On est toujours libre aux dépens de quelqu'un. C'est ennuyeux, mais c'est normal. (Camus) 1 Fichier 41
B _
Beaucoup de choses qui me sont nécessaires, beaucoup de choses à qui je suis nécessaire. (Claudel) 0 Fichier 41
C _
C'est à dire… L'obscurité…. La fatigue…L'attente…J'avoue… j'ai cru…Un instant… (Beckett) 0 Fichier 41
C’est curieux, plus on va, moins c’est bon (Beckett) 1 Fichier 41
C’est fou ce que j’ai envie de philosopher, je suis d’humeur à ça en ce moment. (Tchekhov) 0 Fichier 41
C’est la dérive dans ta tête. Maintenant, c’est ceci; avant c’est cela; tout à l’heure , autre chose encore. (Euripide) 1 Fichier 41
C’est le métier des vieux de dérider le temps (Musset) 0 Fichier 41
Ça fait combien de temps que nous sommes tout le temps ensemble ? (Beckett) 2 Fichier 41
Ce ne serait pas encore une raison pour ne pas être debout à midi et quart !... Je comprends très bien que l’amour vous fasse oublier l’heure !.. Je ne sais pas… Je ne connais pas la chose ! Enfin, regardez les coqs… Est ce qu’ils ne sont pas debout à quatre heures du matin?... Eh ! Bien alors! (Feydeau) 0 Fichier 41
Ce qui est certain, c’est que le temps est long, dans ces conditions, et nous pousse à le meubler d’agissements qui, comment dire, qui peuvent à première vue paraître raisonnables, mais dont nous avons l’habitude. (Beckett) 0 Fichier 41
Ce vent dont vous parlez nous emporte loin de nous-mêmes. (Shakespeare) 1 Fichier 41
Comment m’avez-vous trouvé ? Bon ? Moyen ? Passable ? Quelconque ? (Beckett) 0 Fichier 41
D _
De sorte que je me demande… que puis-je faire à mon tour pour ces braves gens qui sont en train de s'ennuyer ? (Beckett) 0 Fichier 41
Dimanche, je vais au match, tu entends? Tout le monde peut crever, je m’en fous, je vais au match. (Rodrigues) 0 Fichier 41
E _
Embrassez moi donc, je vous prie encore une dernière fois (Molière) 4 Fichier 41
En sentez-vous le vif désir ? (Beaumarchais) 2 Fichier 41
Epouvantable ? Toute l'existence est épouvantable. (Strindberg) 2 Fichier 41
Est-ce que cela est si dur ? (Claudel) 0 Fichier 41
Et je suis comme un débiteur que l’on presse et qui ne sait point même ce qu’il doit. (Claudel) 0 Fichier 41
Et la seule chose, que nous devons faire dans ce monde, c’est de retrouver le contact. Ce qui veut dire donc que nous devons aimer, aimer et aimer, putain. (Viripaev) 1 Fichier 41
Et maintenant, s’il-vous-plaît, à partir de cet instant, observons un chut général. Paix, entente, silence ! Chut ! (Tchekhov) 2 Fichier 41
F _
Faisons quand même l’arbre, pour l’équilibre (Beckett) 1 Fichier 41
Faut-il le condamner avant que de l’entendre? (Racine) 0 Fichier 41
Flaires-tu la chair humaine, quelle divine odeur, non ? (Tchekhov) 4 Fichier 41
Foutez le camp d’ici, tisseuses araignées, du balai, pattes velues, du balais ! Du large, cafards noirs aux puantes traînées, allez au loin crever. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Foutez-moi le camp, retournez à vos partouzes ! (Beckett) 0 Fichier 41
H _
Hier je me suis couché à dix heures, et, ce matin, je me suis réveillé à neuf heures avec cette impression, comme ça, d’avoir le cerveau collé au crâne, et tout ça, quoi. Et puis après le déjeuner, sans crier gare, voilà que je me rendors, et maintenant, je suis moulu, je vis dans le cauchemar, en fin de compte….(Tchekhov) 1 Fichier 41
Hygiène ! Belle hygiène ! Si c'est ça la santé, je préfère la maladie. (Brecht) 0 Fichier 41
I _
Ici comme à Troie, je montrerai ma nature d’homme libre (Euripide) 2 Fichier 41
Il est dur de ne pas être aimé. (Claudel) 0 Fichier 41
Il faut fermer les écoles et agrandir les cimetières. (Koltès) 1 Fichier 41
Il leur vaudrait bien mieux, les pauvres animaux, de travailler beaucoup, de manger de même. (Molière) 0 Fichier 41
Il semblerait, si je comprends bien, que vous essayez d’avoir de l’esprit. Ne vous fatiguez pas, mon très cher : franchement vous n’êtes pas du tout drôle. Je suis rassasié de vos plaisanteries. Le pauvre, il se donne un tel mal sans même remarquer que je n’ai jamais réussi à rire, ne serait-ce que pour lui faire plaisir… (Tchekhov) 0 Fichier 41
Il y a si peu qu’on puisse faire. On fait tout. Tout ce qu’on peut. Ce n’est qu’humain. Que nature humaine. Que faiblesse humaine. Que faiblesse naturelle. (Beckett) 1 Fichier 41
J _
J'aimerais bien m'asseoir, mais je ne sais pas trop comment m'y prendre (Beckett) 2 Fichier 41
J'aimerais renaître chien, pour être moins malheureux. (Koltès) 0 Fichier 41
J’ai trop bu hier soir. Mal dormi. (Gorki) 2 Fichier 41
J’entre en une humeur noire, en un chagrin profond, quand je vois vivre les hommes comme ils font (Molière) 0 Fichier 41
Je démolis les instruments de ma captivité la chaise la table le lit. (Muller) 0 Fichier 41
Je déteste l'odeur des fleurs et du désinfectant. (Strindberg) 1 Fichier 41
Je hais tous les hommes (Molière) 0 Fichier 41
Je m’en vais (Il ne bouge pas) (Beckett) 2 Fichier 41
Je me souviens quand j’ai appris à mentir. J'étais à peine assez grand pour parler. (Strindberg) 1 Fichier 41
Je mourrai sans m'être fait comprendre, comme un muet dans une prison. (Musset) 2 Fichier 41
Je n'ai pas encore épuisé tout ce qui peut me faire vivre. C'est pourquoi je veux la lune. (Camus) 1 Fichier 41
Je ne comprends pas un mot de ce que tu dis. (Strindberg) 3 Fichier 41
Je ne saurais vivre un quart d’heure tranquille dans cet air empoisonné. (Musset) 1 Fichier 41
Je ne t’ennuie pas, j’espère ? (Beckett) 2 Fichier 41
Je ne veux t’embrasser nulle part (Beckett) 1 Fichier 41
Je ne vis pas, sans travail, tiens, je ne sais pas quoi faire de mes bras ; ils ballottent bizarrement, comme s’ils étaient à quelqu’un d’autre. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Je peux très bien rester seul ; je l’ai toujours été. (Strindberg) 3 Fichier 41
Je reverrai ces yeux merveilleux, ce sourire indiciblement beau et tendre… Ces traits si doux, cette expression de pureté angélique.. Ma chérie… (Tchekhov) 0 Fichier 41
Je saurai t’enchaîner (Strindberg) 0 Fichier 41
Je t'appelle, ô mort… (Camus) 1 Fichier 41
Je t’attendrai ici. J’ai appris à attendre. (Strindberg) 1 Fichier 41
Je te donnerai une cuirasse pour résister à un tel confinement, ce lait délicieux contre l’adversité, la philosophie ! (Shakespeare) 0 Fichier 41
Je vais boire à tous, et je vais tout boire. Longtemps que je ne me suis pas saoulé…Là je vais sérieusement le faire. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Je vais te priver de tes droits ! (Ostrovski) 2 Fichier 41
Je veux faire pendre tout le monde. (Molière) 1 Fichier 41
L _
La place que j’occupe et la gravité de mon habit me forcent à rester dans ce château pendant trois mois d’hiver et trois mois d’été. (Musset) 0 Fichier 41
Las de ton trou, mon lapin ? Eh bien, je comprends ça. (Beckett) 0 Fichier 41
Le cafard, le cafard et encore le cafard ! Que faire ? Mais que faire ? Que devenir ? Mais que faites-vous ? Allons, imbécile, laissez ! Vous voyez bien que je ne suis pas malade. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Léchez-vous les uns les autres (Beckett) 2 Fichier 41
Les gens sont des cons (Beckett) 7 Fichier 41
Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux. (Camus) 0 Fichier 41
Les hommes sont morts dans tous les temps, et les vers les ont mangés ; mais jamais ils ne sont morts d’amour. (Shakespeare) 0 Fichier 41
M _
Ma parole, serais-je donc en enfer ? (Ostrovski) 1 Fichier 41
Maintenant laissez-moi tranquille. (Valentin) 0 Fichier 41
Mais quel samedi? Et sommes-nous samedi? Ne serait-on pas dimanche? Ou plutôt Lundi? Ou vendredi? (Beckett) 2 Fichier 41
Mes genoux tremblants se dérobent sous moi. (Racine) 0 Fichier 41
Mes larmes m’empêchent de parler. (Marivaux) 2 Fichier 41
Mon Dieu, ça ne finira donc jamais ? Qu’ai-je fait au ciel pour mériter ça ? (Tchekhov) 0 Fichier 41
N _
N'aie pas l'air si sombre. (Strindberg) 0 Fichier 41
Nous avons perdu le contact. Le contact avec l’essentiel, putain. Avec ce d’où nous venons, avec ce sans quoi il est impossible de vivre. Nous avons perdu le contact avec la réalité, putain. (Viripaev) 1 Fichier 41
O _
Oui, une traversée du désert sans un seul être humain, oui, sans même une présence humaine ne serait-ce que de qualité médiocre pour vous distraire de vous-même. Quel luxe inexcusable que l’excès de solitude ! (Tchekhov) 2 Fichier 41
P _
Par quel trouble me vois-je emporté loin de moi ! (Racine) 0 Fichier 41
Pardonnez-moi, mais j’ai du mal à trouver des mots moins durs. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Personne que j’aime plus que moi-même. (Shakespeare) 2 Fichier 41
Puisses-tu être balayé de ce monde comme une ordure que tu es ! (Ibsen) 1 Fichier 41
Q _
Qu’il est dur, qu’il est amer de devenir un homme ! (Camus) 0 Fichier 41
Quand les gens sont ensemble ils parlent, parlent, parlent, tout le temps, pour cacher ce qu'ils pensent. (Strindberg) 1 Fichier 41
Quatre bonnes murailles me répondront de ta conduite et une bonne potence me fera raison de ton audace.(Molière) 0 Fichier 41
Que peut-on faire ? Du matin au soir. Jour après jour. (Beckett) 0 Fichier 41
Quelle immonde solitude doit être la tienne ! (Camus) 3 Fichier 41
S _
Si j’étais aussi disposé que toi à me quereller, tout homme pourrait acheter la jouissance absolue de ma vie pour une heure et quart d’existence. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Si je disparaissais, tu garderais de moi un bon souvenir ? (Gorki) 3 Fichier 41
Si on se pendait ? (Beckett) 4 Fichier 41
Sommes nous par hasard à l’hôpital des fous? (Musset) 0 Fichier 41
T _
Tais toi maintenant, un peu, veux-tu, ne gaspille pas tous les mots de la journée, tais-toi et fais quelques chose, veux tu, pour changer. (Beckett) 1 Fichier 41
Taisons-nous un peu, tu veux ? (Beckett) 0 Fichier 41
Toujours faim, le goinfre ? (Beckett) 1 Fichier 41
Tous les hommes me sont à tel point odieux, que je serai fâché d’être sage à leur yeux (Molière) 0 Fichier 41
Tout ce que tu désires, c’est de prendre une belle femme dans tes bras, laissant toute réflexion et toute morale. (Euripide) 2 Fichier 41
Tu ne veux pas un whisky ? (Strindberg) 1 Fichier 41
U _
Un homme indépendant ne peut pas se permettre d'avoir des amis. Avoir des amis c'est appartenir à une société d'admirations mutuelles. (Strindberg) 0 Fichier 41
V _
Voilà une nuit qui n’a pitié ni des sages ni des fous. (Shakespeare) 3 Fichier 41
Vous devriez mourir de pure honte (Molière) 0 Fichier 41
Fichier 42 Fichier 42
Fichier 41
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
Samuel

“J’entre en une humeur noire, en un chagrin profond quand je vois vivre entre eux, les hommes comme ils font.”
Molière

En couple, un enfant, misanthrope
Costume : Tee-shirt coloré
Veste de costume sombre
Jeans
Coiffure : Cheveux en pétard

Réseau Inscription
Mode d'emploi
Samuel
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Je veux faire pendre tout le monde. (Molière)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Le regret viendrait-il trop tard ? (Ibsen)
Samuel
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Je vais te priver de tes droits ! (Ostrovski)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
À la guerre, comme à la guerre ! (Tchekhov)
Bon appétit ! Messieurs ! (Hugo)
Samuel
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Et la seule chose, que nous devons faire dans ce monde, c’est de retrouver le contact. Ce qui veut dire donc que nous devons aimer, aimer et aimer, putain. (Viripaev)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Chargement de plus de vidéos