Share on Facebook

Actions

Infos

Texte d'Information
1 > Faire de grands signes par la fenêtre pour faire croire qu'il y a connivence et communication avec le voisin (alors qu'il n'y a personne). 2 Fichier 41
2 > Recoudre une chaussette, un coussin comme si c'était la première fois (Tuto). 0 Fichier 41
3 > Jouer au Morpion / Pendu tout seul. 1 Fichier 41
4 > Se lever car le réveil a sonné, faire quelque pas, puis finalement se recoucher en plongeant sous la couette. 0 Fichier 41
5 > Lire son horoscope et en être très satisfait. 0 Fichier 41
6 > Mettre en scène l'enterrement d'un insecte ou d'un objet inanimé. 0 Fichier 41
7 > Empiler des allumettes / des cartes et être déçu de leurs chutes. 1 Fichier 41
8 > Faire fondre de la bougie et la malaxer entre ses doigts / faire un moulage de son doigt. 0 Fichier 41
9 > Tuto exercice pompes, astuce pour fainéants. 1 Fichier 41
10 > Faire un tour de magie ou de cartes (prouesse technique pas forcément réussie). 1 Fichier 41
11 > Préparation culinaire, avec un geste d'un personnage d'un film connu + image du plat fini (geste d’un personnage de film, genre al Pacino…). 0 Fichier 41
12 > Sur le point de dire quelque chose, s'arrêter pour chercher ses lunettes, la vidéo coupe. 1 Fichier 41

Répliques Liste alphabétique

A _
À la guerre, comme à la guerre ! (Tchekhov) 0 Fichier 41
A vrai dire, ce que je vois, c’est ce que voit un enfant. (Brecht) 0 Fichier 41
Ah ! Cette nature humaine ! Comme elle est résistante ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Allez, faisons la paix. Buvons du cognac. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Alors, morts que nous sommes, vivons pour une fois la vie pleinement – avant de regagner nos tombes ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Au début, vous sembliez avoir de la sympathie pour moi, vous sembliez même m’écouter avec plaisir. Et voilà que maintenant j’ai l’impression que vous m’évitez, que vous n’avez plus un regard pour moi. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Au revoir, mes amis…Si Dieu nous prête vie, nous nous reverrons en été… Ne m’oubliez pas. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Ayons plutôt le courage de nous taire. (Tchekhov) 0 Fichier 41
B _
Bah, tant pis !...je me saoule aujourd’hui. Buvons ! (Tchekhov) 0 Fichier 41
C _
C’est bien dur de passer pour un personnage fabuleux. (Ibsen) 0 Fichier 41
C’est ça qui s’appelle vivre ! Ça vous trempe l’âme et vous gonfle le cœur ! Au diable contes et fadaises ! (Ibsen) 0 Fichier 41
C’est l’image de la vie telle que tu la vois aujourd’hui. (Ibsen) 0 Fichier 41
C’est un jeu ennuyeux mais, quand on s’y est fait, ça va. (Tchekhov) 0 Fichier 41
C’était une minute de désespoir et de folie, je n’étais plus maître de moi. Ça ne recommencera plus. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Ça finira bien par s’arranger. Espérons, hein ?(Ibsen) 0 Fichier 41
Ça suffit tenez bon ou on est tous foutus ! (Shakespeare) 1 Fichier 41
Ce livre, tiens, là, je l’ai lu – rien compris. Je lis, je m’endors. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Ce qui me travaille surtout, c’est de ne pas pouvoir moi-même prendre part à la danse. (Ibsen) 0 Fichier 41
Ce qui nous semble grave, important, très sérieux – le temps venu, ce sera oublié, ça n’aura pas la moindre gravité. Et notez bien, nous ne pouvons absolument pas savoir, à présent, ce qui, en fin de compte, passera pour élevé, pour grave, ou pitoyable et ridicule. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Ce qui nous semble grave, important, très sérieux – le temps venu, ce sera oublié, ça n’aura pas la moindre gravité. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Cherchez en vous. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Comme je comprends le roi Oedipe qui s’est crevé les yeux. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Comment est-ce que tout cela est arrivé ? (Claudel) 0 Fichier 41
Comment être gai quand tant de générations disparaissent incomprises ? (Ibsen) 0 Fichier 41
Comment m’avez-vous trouvé ? Bon ? Moyen ? Passable ? Quelconque ? (Beckett) 0 Fichier 41
Comment peut-on supporter de vivre dans un trou pareil ? (Tchekhov) 0 Fichier 41
Conclusion vertueuse et chrétienne, priez pour ceux qui nous ont fait souffrir ! (Ibsen) 0 Fichier 41
D _
Dieu me pardonne, voilà son dernier grain de raison qui s’en va ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Dieu! Quel intarissable bavard ! (Shakespeare) 0 Fichier 41
E _
Ecoute un peu quel silence règne ici. (Ibsen) 0 Fichier 41
En outre, il faut savoir estimer à sa valeur notre manière de vivre, simple et régulière. (Ibsen) 0 Fichier 41
En tout cas, il y a comme un parfum de mort. (Ibsen) 0 Fichier 41
En voilà une histoire, je suis sérieusement malade, et, malgré tout, on ne me donne aucun médicament. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Est-ce une fête que de se voir ? Réponds ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Et moi, j’ai repéré, depuis que je ne travaille pas, toute la série de zones que les salauds ont tracées pour nous, sur leurs plans, et dans lesquelles ils nous enferment par un trait au crayon, les zones de travail pour toute la semaine, les zones pour la moto et celles pour la drague, les zones de femmes, les zones d’homme, les zones de pédés, les zones de tristesse, les zones de bavardage, les zones de chagrin, et celles du vendredi soir que j’ai perdue depuis que j’ai tout mélangé et que je veux retrouvé tant j’y étais bien. (Koltès) 0 Fichier 41
Être banni d’ici, c’est être banni du monde, et l’exil du monde c’est la mort. (Shakespeare) 0 Fichier 41
F _
Fais-moi crédit de moi-même pour quelque temps. (Ibsen) 0 Fichier 41
Fini ? Si seulement c'était vrai ! (Strindberg) 1 Fichier 41
Foutez-moi le camp, retournez à vos partouzes ! (Beckett) 1 Fichier 41
Franchement mauvais ? (Beckett) 0 Fichier 41
H _
Hélas les heures tristes paraissent longues. (Shakespeare) 0 Fichier 41
I _
Il bouffe, il bouffe, c’est horrible ! Un tel estomac sans fond dans un si petit homme ! C’est affreux, je vous assure !... (Tchekhov) 0 Fichier 41
Il faut du temps pour s’habituer à tout ce qui est nouveau. Ça viendra petit à petit. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Il faut quand même boire et manger, non ? Il faut quand même du thé, du sucre ? Il faut du tabac. (Tchekhov) 3 Fichier 41
Il va y avoir des coups pas vrais ? (Shakespeare) 1 Fichier 41
Il y a des lois dans la vie et dans notre nature, une logique : tout ce qui est arrivé est logique. (Tchekhov) 0 Fichier 41
J _
J’ai fait un rêve, je pêchais et la ligne s’est cassée.(Gorki) 1 Fichier 41
J’ai pris quelques affaires, vois-tu. Juste le nécessaire. En cachette ... (Ibsen) 0 Fichier 41
J’ai vu tout ce qu’il y a à voir ici. (Strauss) 0 Fichier 41
Je brûle d’entendre l’histoire de votre vie. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Je n’ai besoin de rien, ni d’amour ni de haine, j’ai simplement besoin qu’on me laisse tranquille. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Je n’ai plus ni feu ni lieu. (Ibsen) 0 Fichier 41
Je n’obéis qu’à moi-même. (Ibsen) 0 Fichier 41
Je ne comprends rien à ma vie, rien. mais plus je vis, plus nos occupations me semblent étranges, absurdes. Nous ne faisons absolument rien avec patience. Nous ne construisons rien, nous dénigrons tout, par jeu, superficiellement, sans amour, par vanité, comme des bouffons sur un tréteau de foire. (Botho Strauss & Peter Stein). 0 Fichier 41
Je ne souperai pas ce soir. Donnez-moi de l’encre et du papier. (Ibsen) 0 Fichier 41
Je ne suis pas en colère, je suis juste dépitée de voir un jeune homme passer son temps d’une manière aussi ennuyeuse. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Je souhaite que nous devenions, l’un pour l’autre, encore plus étrangers que nous ne sommes. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Je vais boire de cette vodka sombre… (Tchekhov) 0 Fichier 41
Je veux dire ça ne vous étonne pas que nous puissions encore nous supporter, que nous ne nous soyons pas tous depuis longtemps sauter à la gorge ? (…) Nous sommes des êtres effroyablement mous, aucun doute là-dessus. (Vous ne trouvez pas ?) (Botho Strauss & Peter Stein). 0 Fichier 41
Je vous en conjure soyez gai. (Shakespeare) 0 Fichier 41
L _
Là-bas, en ville, ce n’était pas le bruit et l’agitation qui manquaient. (Ibsen) 0 Fichier 41
La détresse vous fait fréquenter d’étranges compagnons de lit. (Shakespeare) 0 Fichier 41
La fortune et moi, nous sommes dans de mauvais termes. (Ibsen) 0 Fichier 41
Le sens…Tenez, il neige. Où est le sens ? (Tchekhov) 0 Fichier 41
Le soleil se lève se couche, mais dans le cœur des hommes toujours règne le crépuscule. (Strauss) 0 Fichier 41
Le voyage risque d’être long – encore long. (Ibsen) 0 Fichier 41
Liberté, use de tous les autres coins de la terre : moi j’ai assez d’espace dans une telle prison. (Shakespeare) 0 Fichier 41
M _
Mais combien de temps durera ce toujours ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Mais moi, je me suis mortellement ennuyé. (Ibsen) 0 Fichier 41
Mais qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui se passe ? (Beckett) 0 Fichier 41
Moi je me suis sauvé sur un tonneau de vin d’espagne. (Shakespeare) 1 Fichier 41
Mon petit monde de poésie a une grande valeur pour moi. (Ibsen) 0 Fichier 41
Mourir, dormir - dormir, rêver peut être. Ah, c’est l’obstacle ! Car l’anxiété des rêves des rêves qui viendront, c’est ce qui nous refrène.(Shakespeare) 1 Fichier 41
N _
N’importe où, pourvu que vous ne veniez pas ici. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Non vraiment… C’est comme ça…On se traîne…On s’ennuie tranquillement. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Nous ne sommes pas en sûreté, nous ne sommes pas en sûreté. (Shakespeare) 0 Fichier 41
O _
Oh le beau jour encore que ça aura été ! (Beckett) 0 Fichier 41
On vous permet cependant de rester ici jusqu’à votre mort. (Ibsen) 0 Fichier 41
Oui, avec moi c'est comme ça. Faut que ça éclate. (Brecht) 0 Fichier 41
Oui, mais, d’abord, mon gars, dis-moi ce que tu as fait pendant ces semaines. Tu avais disparu. (Ibsen) 0 Fichier 41
Oui, oui. Il est perdu.(Ibsen) 0 Fichier 41
P _
Pardonnez-moi, je me suis remis à philosopher. Permettez-moi de continuer. C’est fou ce que j’ai envie de philosopher, je suis d’humeur à ça en ce moment. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Parfois j’ai brusquement la sensation de croupir dans une prison. Tout est muré alentour, personne ne m’entend, personne ne me comprend. Je vais étouffer…nous vivons tous ici sans rigueur, sans dignité. (Botho Strauss & Peter Stein). 0 Fichier 41
Pas de laine à dévider, pas de toile à tisser. Rien à faire. Et manger toute la journée. (Ibsen) 0 Fichier 41
Pourquoi se presser ? On a le temps. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Prend patience, car le monde est large et vaste. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Q _
Que sa mélancolie molle l’emporte, ce vieux buveur d’eau de rose ! (Tchekhov) 0 Fichier 41
Quel sujet ? Rêvons un peu…par exemple, à la vie qu’il y aura après nous. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Quelle solitude immense, illimitée ! Une autruche que j’aperçois là-bas, et c’est tout. (Ibsen) 0 Fichier 41
S _
Savez-vous pourquoi vous ne riez pas ? C’est que vous manquez d’humour personnel. Il faut être doué d’humour personnel pour apprécier l’humour des autres. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Sortez ! Les temps sont venus ! La raison est morte. (Ibsen) 0 Fichier 41
Souvent il me semble que je ne suis douée que pour une seule chose en ce monde. De m’ennuyer à mort. Voilà. (Ibsen) 0 Fichier 41
T _
Toi, tu es encore en vie. (Ibsen) 0 Fichier 41
Toujours confinés ensemble. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Tous les hommes ont une douceur dans la vie. Cela les aide à continuer. (Camus) 0 Fichier 41
Tout cela tient à mon état de célibataire. (Ibsen) 0 Fichier 41
Tu tournes en rond sans cesse. (Ibsen) 0 Fichier 41
Tu veux savoir pourquoi je suis complètement bon à rien ? C'est parce que je n'ai jamais été nourri au sein, voilà pourquoi. (Strindberg) 0 Fichier 41
V _
Votre esprit est si petit, si lourd qu’il disparaît dans le vase de votre corps. (Koltès) 0 Fichier 41
Vous comprendrez aussi qu’il n’y a plus d’avenir pour elle et moi. (Ibsen) 0 Fichier 41
Vous n’êtes pas bien gai aujourd’hui. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Vous ne trouvez pas qu’il y a une éternité que nous n’avons pas causé ensemble ? (Ibsen) 0 Fichier 41
Vous, sur pied de bonne heure ! Quelles nouvelles, quelles nouvelles de notre empire chancelant ? (Shakespeare) 0 Fichier 41
Vous vous êtes tous donné le mot pour me torturer aujourd’hui. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Fichier 42 Fichier 42
Fichier 41
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
Anton

“Il y a des lois dans la vie et dans notre nature, une logique : tout ce qui est arrivé est logique.”
Anton Tchekhov

Révolutionnaire sur canapé
Costume : Gros pull (à motifs)
Pantalon de Jogging
Accessoires : Lunettes de vue
Coiffure : Cheveux gominés

Réseau Inscription
Mode d'emploi
Anton
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Jouer au Morpion / Pendu tout seul.
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle

Réponse

Réponse
Macha
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Pourquoi courir par tant de détours quand tu pourrais tout droit en venir au fait ?! (Shakespeare)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle

Réponse

Réponse
Macha
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Ecoutez ! Je blasphème ! Je blasphème et je crache sur vous ! (Maeterlinck)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Toi, tu es encore en vie. (Ibsen)
Taratata (Wedekind)

Réponse

Réponse
Angélica
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
La discipline m’aide à supporter le manque de joie et à me rendre inapte à la joie. (Liddell)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Composition aléatoire/Anton
Anton
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Supprimer
Sound
Fullscreen
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Composition aléatoire/Anton
Anton
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Supprimer
Sound
Fullscreen
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Chargement de plus de vidéos