Share on Facebook

Actions

Infos

Texte d'Information
1 > Sortir d’une pochette un paquet de photos, les examiner une à une, plongée dans l’une de ces images. 0 Fichier 41
2 > Mordre à pleines dents dans une miche de pain. 1 Fichier 41
3 > S'enserrer elle-même pour se calmer, reprendre sa respiration. 1 Fichier 41
4 > Montrer comment couper des oignons ou des légumes en musique. 1 Fichier 41
5 > Faire des bonhommes avec des pelures de cuisine. 2 Fichier 41
6 > Tenter de dénouer ses cheveux emmêlés sur l'étendoir à linge on ne sait comment (piégée dans une position improbable). 1 Fichier 41
7 > Faire un tuto sport (exercice pour les bras par exemple) avec objet domestique (bouteille, rouleau à pâtisserie, etc). 1 Fichier 41
8 > Souffler ses bougies d’anniversaire et montrer son gâteau. 0 Fichier 41
9 > Sortir un cornichon de sa poche et le croquer. 1 Fichier 41
10 > Boxer dans le vide en chantant. 4 Fichier 41
11 > Passer l'aspirateur / le balai sur son canapé puis sur soi comme si c'était naturel. 0 Fichier 41
12 > Faire une grosse bulle avec son chewing-gum, la sortir de sa bouche pour la montrer fièrement avant de la faire éclater. 0 Fichier 41

Répliques Liste alphabétique

- _
“Tu es mauvaise !” Ils disaient toujours ça de moi, quand j'affirmais qu'une chose laide est laide. (Strindberg) 0 Fichier 41
A _
Ah ! Planter son couteau dans le ventre de tous ces gens ! (Ibsen) 1 Fichier 41
Alors on pourrait peut-être vivre sa vie quand même. (Ibsen) 1 Fichier 41
Alors oui, je suis répugnante. (Liddell) 1 Fichier 41
Après avoir accouché, les femmes n’ont rien d’autre. (Liddell) 1 Fichier 41
Après chaque déglutition, après chaque soupir, je remets une couche de cette affreuse peinture. (Koltès) 1 Fichier 41
Aujourd’hui, je lui dis : « Tu es à moi! Tu es à moi ! » Et il m’a regardée avec ses jolis petits yeux d’enfant. (Tchékhov) 0 Fichier 41
B _
Bien qu’il soit mon mari, j’en suis arrivée à ne plus penser à lui pendant des journées entières, oui, à oublier qu’il existe, à ne prêter aucune attention à ce qu’il me dit…Il me pèse… (Tchekhov) 0 Fichier 41
C _
C'est effrayant de pas savoir ce qui se passe... Quelle angoisse ! (Ostrovski) 1 Fichier 41
C’est en effet un orage qui vient de passer sur nos têtes. (Ibsen) 0 Fichier 41
C’est un jeu ennuyeux, mais quand on s’y est fait, ça va. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Ce n’est rien…. Je me suis sentie si triste, d’un seul coup. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Certaines circonstances peuvent détruire les espoirs de n’importe qui. (Liddell) 0 Fichier 41
Ces jours ont vu baigner mes yeux de quelques larmes. (Racine) 0 Fichier 41
Comme le temps passe quand on s’amuse ! (Beckett) 1 Fichier 41
Comment est-ce que j’ai peur de moi-même ? Il n’y a que moi ici ! (Shakespeare) 1 Fichier 41
D _
Dans le doute mortel dont je suis agitée, je commence à rougir de mon oisiveté. (Racine) 0 Fichier 41
Dans mon cœur un abîme se creuse. (Hugo) 0 Fichier 41
De la nostalgie ! Un mal plus noble que la faim ! (Rostand) 0 Fichier 41
Dépendante de vos exigences et de vos volontés ! Prisonnière. Prisonnière ! Non – je n’en supporterais pas l’idée ! Jamais ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Dites-moi, qu’est-ce qu’il a donc, mon fils ? D’où vient qu’il est si morne, si lugubre ? (Tchékhov) 0 Fichier 41
E _
Eh bien ! J’ai refait connaissance avec mon néant, j’ai regoûté à la matière dont je suis faite. ( Euripide) 0 Fichier 41
Et moi, pauvre fille, qui ne sors jamais de la maison ? (Goldoni) 0 Fichier 41
Et si je meurs pas une âme n’aura pitié pour moi ! … Et pourquoi en aurait-on puisque moi-même je ne trouve pas en moi-même de pitié pour moi-même ? (Shakespeare) 0 Fichier 41
Être vivant, c’est difficile. (Liddell) 0 Fichier 41
F _
FUCK YOU MOTHER. (Liddell) 3 Fichier 41
H _
Hier j’ai cessé de me tuer. (Muller) 0 Fichier 41
I _
Il est dur de garder tout son cœur. (Claudel) 0 Fichier 41
Il faut du temps pour s’habituer à tout ce qui est nouveau. Ça viendra petit à petit. (Ibsen) 0 Fichier 41
Il faut vivre… Il faut vivre… (Tchekhov) 1 Fichier 41
Il y a la grippe en ville, j’ai peur pour les enfants. (Tchékhov) 1 Fichier 41
J _
J'ai envie de rire, alors je ris. (Ostrovski) 1 Fichier 41
J'aime que dans ma maison tout soit propre. (Ostrovski) 1 Fichier 41
J’ai quelque chose dans les talons qui me gêne… l’estomac ! (Rostand) 0 Fichier 41
J’essaie de mémoriser 4000 caractères, chaque jour je pratique quatre exercices sur deux muscles, j’essaie de me coucher à 23h30. (Liddell) 2 Fichier 41
J’étouffe. (Marivaux) 1 Fichier 41
Je démolis les instruments de ma captivité la chaise la table le lit. (Muller) 0 Fichier 41
Je dis que nous vivons dans un siècle effroyable ! (Hugo) 0 Fichier 41
Je m’agite, je cours, languissante, abattue. La force m’abandonne, et le repos me tue. (Racine) 0 Fichier 41
Je maintiens que vous êtes un astre, mais un astre le plus bel astre qui soit parmi les astres. (Molière) 0 Fichier 41
Je me retire dans mes entrailles. (Muller) 0 Fichier 41
Je me suis conservée, je n’ai jamais été molasse, je ne me suis jamais laissée aller, comme d’autres. (Tchékhov) 0 Fichier 41
Je n’embrasse jamais personne. (Koltès) 2 Fichier 41
Je ne peux pas, je ne peux plus le supporter ! Je ne peux pas, je ne peux pas ! (Tchekhov) 1 Fichier 41
Je rêve de manger, j’ai une envie dévorante de manger. (Koltès) 0 Fichier 41
Je suis enrhumée, Monsieur. (Molière) 1 Fichier 41
Je te souhaite beaucoup de chance. Tu en auras besoin. Les enfants ne sont pas reconnaissants de nature. (Strindberg) 0 Fichier 41
Je trouve que ça sent la lavande et les roses séchées dans toutes les pièces. (Ibsen) 0 Fichier 41
Je veux aller en Afrique, sous la neige. ( Koltès) 0 Fichier 41
Je veux de l’herbe et l’ombre des arbres, je veux gueuler et pouvoir gueuler. (Koltès) 1 Fichier 41
Je veux essayer de retrouver ma position. Recommencer tout. ( Ibsen) 0 Fichier 41
Je veux habiter dans mes veines, dans la moelle de mes os, dans le labyrinthe de mon crâne. (Muller) 0 Fichier 41
Je veux sortir ! (Hugo) 2 Fichier 41
L _
L’irrésistible influence de la vulgarité pourrit les enfants, ils deviennent des cadavres vivants, aussi pitoyables que leurs parents… (Tchékhov) 0 Fichier 41
La beauté de cette vie nous a glissé entre les mains. (Ibsen) 0 Fichier 41
La discipline m’aide à supporter le manque de joie et à me rendre inapte à la joie. (Liddell) 1 Fichier 41
La nostalgie du travail, mon dieu, comme je comprends ça ! (Tchekhov) 0 Fichier 41
La vie continue. (Beckett) 1 Fichier 41
La vie dans la clarté et la beauté du soleil n’est-elle pas une chose autrement plus précieuse que d’être jour après jour dans un trou humide à s’épuiser ? (Tchekhov) 0 Fichier 41
La zizanie entre frères est provoquée par l’amour et par la soif du patrimoine. Je vomis cette parenté amère aux uns et aux autres. (Euripide) 0 Fichier 41
Le carnaval donne envie de s’amuser. (Goldoni) 0 Fichier 41
Le désir de vivre est mort en moi. (Ibsen) 0 Fichier 41
Le sens…Tenez, il neige. Où est le sens ? ( Tchekhov) 0 Fichier 41
Le temps passe, les années passent. (Ibsen) 0 Fichier 41
Les mères ont besoin de faire de leurs filles leurs jumelles vieilles, laides, stupides, épuisées, pour se sentir fières, pour justifier leurs vies pathétiques. (Liddell) 0 Fichier 41
Les nourrissons comprennent tout parfaitement. « Bonjour, Bonjour, mon chou. » Et il m’a jeté un de ces regards ! Vous croyez que ce sont des idées de mère ? (Tchékhov) 0 Fichier 41
M _
Ma vie, je la tire comme un boulet, comme une traîne interminable… Et souvent je n’ai pas la moindre envie de vivre. Bien sûr tout ça, c’est du vent. Il faut se secouer, se débarrasser de tout ça. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Ma vie, je la tire comme un boulet, comme une traîne interminable… (Tchekhov) 0 Fichier 41
Mon dieu, comme je suis faite ! (Beaumarchais) 0 Fichier 41
Mourir, dormir - dormir, rêver peut être. C’est l’obstacle ! L’anxiété des rêves qui viendront, c’est ce qui nous réfrène. (Shakespeare) 0 Fichier 41
N _
Nous pourrions nous massacrer tranquillement les uns les autres, et avec quelque espoir, quand la vie nous devient trop longue ou la gorge trop serrée pour nos cris. (Muller) 0 Fichier 41
Nous pourrions nous massacrer tranquillement les uns les autres. (Muller) 0 Fichier 41
Nous sommes faits pour jouir. Jouissons ! (Ibsen) 0 Fichier 41
O _
Oh le beau jour encore que ça aura été. Encore. Après tout. Jusqu’ici. (Beckett) 0 Fichier 41
On espère toujours le grand coup qui vous suffira pour toute la vie, et puis il n’arrive jamais. (Gorki) 2 Fichier 41
P _
Par le ciel, je le crois il n’y a de sécurité pour personne. (Shakespeare) 0 Fichier 41
Parfois je me dis que je n’ai pas d’existence. J’ai seulement une durée. (Liddell) 0 Fichier 41
Pas un bruit, ni des oiseaux, ni de la mer. Les silences des vents (Euripide) 0 Fichier 41
Peut m’importe de ne pas sortir ! Je veux bien rester à la maison, mais au moins qu’on y ait la paix ! (Goldoni) 1 Fichier 41
Pourquoi n’écris-tu pas tout ce que tu rêves ? Cela ferait un joli recueil. (Musset) 0 Fichier 41
Q _
Quand l’âme a soif, il faut qu’elle se désaltère, fût-ce dans du poison ! (Hugo) 1 Fichier 41
Quand la discipline est rompue, je ressens un malaise. (Liddell) 0 Fichier 41
Quand les espoirs sont détruits, il faut chercher l’indestructible. (Liddell) 0 Fichier 41
Que c’est long, que c’est long d’attendre. (Ibsen) 0 Fichier 41
Quels soucis, ces enfants ! (Tchékhov) 1 Fichier 41
R _
Relève, malheureuse, ta tête du sol. (Euripide) 0 Fichier 41
S _
Savez-vous pourquoi vous ne riez pas ? C’est que vous manquez d’humour personnel. (Tchekhov) 2 Fichier 41
Si l’on pouvait seulement boire un coup, ou si l’on pouvait se glisser sans être vu. (Ibsen) 1 Fichier 41
Si on faisait nos exercices ? (Beckett) 0 Fichier 41
T _
Tais-toi ! Peut-on être gaie avec un cochon comme toi ? (Ibsen) 0 Fichier 41
Tu es dans l’impasse, placé devant tellement d’obstacles que tu perds la tête (Euripide) 0 Fichier 41
U _
Un ange passe. (Tchekhov) 1 Fichier 41
Une cigarette, par pitié. La bête a terriblement besoin de fumer. (Tchekhov) 0 Fichier 41
Une fois on m’a montré un dictionnaire avec 6000 caractères, et je me suis dit waouh, là voilà, la seconde moitié de ma vie. (Liddell) 1 Fichier 41
V _
Vivre égale crime. (Liddell) 2 Fichier 41
Voilà ! Ces conditions de vie médiocres ! Ce sont elles qui rendent la vie si pitoyable. Si ridicule ! (Ibsen) 0 Fichier 41
Vous autres, vous êtes libres ! Mais moi, pauvre femme avec ces enfants dans mon tablier, quatre membres chacun ! (Claudel) 1 Fichier 41
Fichier 42 Fichier 42
Fichier 41
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
X

LE VISIONNAGE ET LES LIKE

Bonjour et bienvenue sur Théâtre Confiné en Réseau
Vous pouvez, comme sur tout bon réseau social, « liker » les vidéos postées par les participants.
Les « smileys » sont associées de manière algorithmique à des répliques du répertoire qui apparaitront sur le fil de réseau.


Si vous souhaitez participer au dialogue du réseau, choisissez un personnage et inscrivez-vous.
Un répertoire de répliques, d'actions et de portraits sera à votre disposition.
Costumé selon le code du personnage, vous devenez à la fois, metteur en scène et interprète de celui-ci.


Il va vous falloir :
Vous costumer
Vous mettre en scène
Répéter votre court texte
Travailler vos intentions
Vous mettre en action
Choisir un cadre, un décor, la lumière, des accessoires…
Filmer et poster.


Chaque pastille ne devra pas excéder 15 secondes, être tournée en mode paysage (horizontal), il ne faut ni chuchoter, ni crier.
N'hésitez pas à faire plusieurs prises et à poster la vidéo que vous préférez.
Angélica

“Nous pourrions nous massacrer tranquillement les uns les autres”
Angélica Liddell

2 enfants, un mari, un travail…
Costume : Tee-shirt coloré uni
Jeans
Coiffure : Queue de cheval / Chouchou
Maquillage : Blush (trop)

Réseau Inscription
Mode d'emploi
Angélica
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
La vie continue. (Beckett)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Angélica
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
Une fois on m’a montré un dictionnaire avec 6000 caractères, et je me suis dit waouh, là voilà, la seconde moitié de ma vie. (Liddell)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Angélica
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Sound
Fullscreen
J'aime que dans ma maison tout soit propre. (Ostrovski)
J'aime J'aime
Fâché Fâché
Surpris Surpris
Triste Triste
Trop drôle Trop drôle
Chargement de plus de vidéos